La gestion de la communication post crise

Post crise

A appeler également politique de relance des produits et destinations touristique. Le BUT = la PROMOTION pour la RELANCE de L’ACTIVITE

La publicité ;palestine-salon-du-tourisme-011.1234089311

Considéré comme déplacée pendant une crise et mal vue par le public, la publicité devient nécessaire par la suite, souvent sur des campagnes d’envergure, financés quelquefois par des états ou des coopérations public/privé. Les messages doivent s’orienter vers des publics en premier lieu locaux, car plus réceptifs.  En second lieu, on visera les principaux marchés étrangers, en particulier ceux qui ont été sensibles à la crise. Par Exemple, la campagne post Erika « la Charente Maritime est toujours aussi belle » fait référence en la matière (au moins pourles 30 millions d’euros dépensés pour regagner la confiance)).   Une campagne qui n’aurait apparemment  pas marqué la conscience collective de la promotion touristique, puisqu’en 2009, on ne trouve plus aucune trace de cette campagne sur internet…

Les Actions publiques et événementielles :

Le but sera toujours d’améliorer la visibilité et de démontrer que la destination est de nouveau apte à accueillir les touristes (tout du moins dans de bonnes conditions dans le cas de stations de montagne). Diversifier les média (éductours, événementiel) permettra de montrer la réactivité et la bonne santé de la destination. Les éductours (ou accueil et voyage presse) permettent de renouer de bon contacts avec les journalistes, ils rassurent et sont en général moins couteux que les modes de publicité classiques.

La stratégie de dissociation géographique

Les crises touchant le tourisme ont tendance à être trop globalisantes alors que dans la réalité, elles touchent les infrastructures ou les destinations de façon hétéroclites et/ou localement. Ce phénomène appelé CONTAMINATION GEOGRAPHIQUE, agit sur toutes les destinations limitrophes. Il est d’autant plus important que la destination est lointaine et le pays mal connu. Par exemple, après les attentats de Bali, les européens ont boycottés toute l’Asie du Sud est, alors que les populations asiatiques, qui connaissaient mieux la situation géo politique, n’ont pas eu peur de se rendre en villégiature dans les pays proche comme la Malaisie.

L’Objectif de la communication de crise aura un grand rôle à jouer dans cette politique de dissociation ou d’isolement. Elle aura à cœur de montrer la différence par rapport zones montrées du doigt et touchés par la crise en argumentant sur ses caractéristiques et sur son unicité.

La stratégie de relance des ventes

voyage-vacances-discount

Les réductions de prix semblent inéluctables, même si l’industrie risque de créer de mauvaises habitudes chez les populations touristiques qui auront du mal à avoir de réelles notions des prix normaux dans le futur. Cette action fragilise au final les acteurs du tourisme.

Il est donc préférable de REDIMMENSIONNER l’OFFRE, de changer les programme ou les temps de séjours, quitte à offrir plus de services pour le même prix, mais pas la même chose pour moins cher.pictoNeigeGarantie

La création de label (destination sécurisée, compagnie aérienne de qualité, garantie neige) permet également de rassurer les touristes, et donc de retrouver des niveaux de fréquentations décents.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s