Mutualiser les forces et créer des partenariats de visibilité

Communiquer coute cher, communiquer n’est pas toujours considéré comme vital par les acteurs du tourisme, et donc communiquer à plusieurs reste plus abordable, et permet d’assurer une communication minimale, adaptée aux situations de crise.

Le concept initié par SKI FRANCE, institué et institutionnalisé depuis des années (10 ans certainement, 15 ans surement et peut être beaucoup plus), est un concept des plus innovant. Il permet aux stations de ski françaises, selon leur ressources, de communiquer ensemble pour booster l’attrait de nos chères montagnes. L’entreprise fonctionne comme un syndicat ou chaque adhérent cotise selon ses ressources et un barème calculé en interne. Il permet aux acteurs de la montagne française (y compris l’AREA, l’autoroute qui mène les touristes à bon port), de communiquer sur des médias de masse comme la télévision ou la presse à grands tirage, en France comme à l’étranger. Le budget annuel global y est environ de 3 millions d’euros. Cette action ne serait pas envisageable si tous les acteurs agissaient indépendamment. Une analyse de ces messages ici .

De la même, il serait intelligent que de plus en plus de stations (la tendance est déjà amorcée) communique ensemble pour mutualiser leur budgets de communication. On peut par exemple souligner la bonne idée du beaufortain qui communique désormais d’une seule voix (cf article).

Autre idée plus originale, on pourrait imaginer que les professionnels de la montagne, ou un groupement d’intérêt d’une certaine taille s’associe avec d’autres acteurs, qui n’ont potentiellement rien à voir, mais qui n’auraient aucune réticence à ce que le terrain de jeu dans lesquels évoluent leurs publicités prennent pour décor la montagne. Bien sur, la SNCF a déjà effectué des partenariats avec d’autres territoires (le limousin), et quelques spot TV ont déja pris comme terrain de jeu la montagne. Ce partenariat pourrait donc être une voie détournée pour promouvoir la montagne, sous réserve de bonne entente et de relations forte avec son département communication.

De plus les partenariats entre marques et Offices du tourisme sont également à mettre en valeur : pour preuve les déjà belles expérience de Saint Gervais et NORTH Face pour l’UTMB.  Entre marque GORE TEX et de nombreuses autres marques sportswear qui sont ses clients, des partenariats se sont également institués depuis des années.

Encore plus original, une marque peut très bien être fournisseur officiel de vêtements d’une émission de télévision, surtout si celle-ci colle aux valeurs et à l’image de la marque. C’est le cas d’EIDER et de rendez vous en terre inconnue sur France 2, ou les invités et le présentateur sont équipés des vêtements et des équipements de la marque (cf article). Une idée à suivre par de nombreuses marques en mal de visibilité à grande échelle mais qui n’ont pas forcément un budget de communication énorme pour l’assumer.

lightboxDans le cas des partenariats et de la mutualisation des forces, tout est jaquette_frontpossible, tout est à construire, on a déjà vu des partenariats des plus loufoques, mais peut être en a-t-on sous estimé la portée. Les limites que l’on s’impose sont la seule chose qui peuvent arrêter  l’idée du partenariat.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s