Sherpas, les fusibles de l’Everest

Intitulé au départ Sherpa, la p*** des montagnes, ce titre choquant cherchait effectivement à créer la polémique, vous faire réagir et  susciter vos avis.

Plus qu’une voiture militaire, un supermarché, une (très bonne) boite de production vidéo, ou une marque de matériel de montagne, le sherpa est le métier oublié du tourisme d’aventure. En plus de surfer sur la vague médiatique liée à la mort de 16 porteurs himalayens (ou de la grève) je cherche à vous apporter le regard d’autres sources moins connues du travail de Sherpa.

La valeur de la vie d’un Sherpa, par l’outdoor adventure journal, offre, en anglais un regard différent et à chaud (J+1 de l’accident). On y parle de la routinisation des morts de sherpas sur l’Everest et du rôle crucial de la force des sherpas dans la réussite d’une ascension.

Sherpa, in the shadow of mountain
Sherpa, in the Shadow of the mountain

Également, 2 jours avant le drame, Ronan Ozturk, collaborateur de Jimmy Chin, postait une magnifique photo intitulée EVEREST CEMETARY. Il parle dans cette news des morts de l’Everest et des chörtens en tibétain : མཆོད་རྟེན།, monuments adaptés des stūpas bouddhiques. Il évoquait également le beau travail en cours avec les sherpas pour les nouveaux projets films de Camp 4 Collective. Prémonitoire et visionnaire, je n’espère pas.

Un film intitulé Sherpa, in the Shadow of the mountain, tente également d’apporter un regard critique sur ceux sans qui rien n’est possible.

  • Que pensez-vous de l’accident, de la situation globale des sherpas?
  • Quelles actions seraient à prendre de la part des alpinistes, des autorités, de la communauté sherpa himalayenne?

Faites un don avec la fondation EdEverest / TAKE Action with the sherpa fund

Un projet encore plus sérieux et tallonnés par les photographes et réalisateurs de talents a fait son chemin ces derniers jours : Le Sherpa Fund. Il est talonné par tous les grands photographes occidentaux qui ont faits de multiples expéditions là bas. Les organisateurs sont le photographe Aaron Huey du National Geographic et Outside Magazine Senior Editor Grayson Schaffer. Des donations photos de photographes montagne comme  Jimmy Chin, James Balog, Cory Richards, Renan Ozturk, Teru Kuwayama, Pete McBride, Gordon Wiltsie, Andy Bardon, Robb Kendrick, and Max Lowe sont à souligner.

Sherpa fund avalanche fundings fondation everest photagraphes photos
Sherpa fund avalanche fundings fondation everest photagraphes photos

The Sherpa FUND

Distribué pour moitié au profit du Widow’s Relief Fund, and the Sherpa Family Fund administré par l’ American Himalayan Foundation. L’autre moitié ira au Khumbu Climbing Center (KCC) et l’Everest ER— La clinique médiacle du camp de base de l’Everest.

Publicités

Une réflexion sur “ Sherpas, les fusibles de l’Everest ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s