Manuel Valls annonce une nouvelle loi montagne pour 2016

En déplacement ce 28 Septembre à Chamonix, le Premier Ministre a présidé le Conseil national de la montagne. Pas de grandes annonces mais on retiendra qu’il souhaite un dépoussiérage de l’actuelle loi montagne. Une nouvelle version devrait être soumise au vote des parlementaires dès l’année prochaine.

Manuel_valls_mer_de_glace_chamonix_conseil_de_la_montagne_nouvelle_loi_2016

Manuel Valls accompagné par huit de ses ministres a passé la journée d’hier à plus de 1.900 mètres d’altitude. Depuis le Montenvers avec une vue imprenable sur la mer de glace, il a présidé durant plus de deux heures et demie le Conseil National de la montagne en présence notamment de nombreux élus des Pays de Savoie. « La montagne est puissante et magnifique » a-t-il déclaré avant de dresser un autre constat. Confrontée aux problèmes climatiques et « au sentiment de voir disparaître les services publiques » dans les communes les plus isolées, « la montagne aujourd’hui est en danger « . Le mode de vie montagnard est « menacé » a même ajouté Manuel Valls.

Que faut-il retenir du Conseil de la Montagne présidé par Manuel Valls ?
Alors pour répondre à ces inquiétudes, le Premier ministre a assuré qu’il « fallait poser les bases d’un nouveau pacte entre la Nation et les territoires de montagne ». Parmi les différentes annonces, celle que l’on retiendra c’est sa volonté d’actualiser la loi montagne. Vieille de 30 ans, elle a besoin d’un dépoussiérage. Une loi montagne « 2 » devrait donc être présentée au parlement dès l’année prochaine. Une décision qui satisfait l’ensemble des élus présents hier à Chamonix « même si nous resteront vigilant sur le contenu de cette loi » a indiqué Martial Saddier, le député de Bonneville.

Avant la tenue de ce Conseil de la montagne, Manuel Valls accompagné par la ministre de l’Ecologie s’étaient rendu au pied de la mer de glace pour se rendre compte de l’impact de la hausse des températures sur le glacier. « Ici, c’est le « révélateur, à très grande échelle, à l’oeil nu » du réchauffement climatique et des défis qu’il pose » a déclaré le premier ministre. « Il est urgent d’agir «  a ajouté Ségolène Royal. Mais sans donner de solutions concrètes. Selon Ségolène royal : « Il y a une accélération du phénomène de recul du glacier » (Ségolène Royal) Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu , Samedi 26 septembre 2015 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s